Bien débuter avec WordPress

4 848

Propulsant fièrement plus de 17 millions de sites internet à travers le monde, la plateforme WordPress, considérée – désormais – à tort comme une simple solution de blogging, est sans conteste le CMS le plus populaire qui soit. Après plusieurs années de développement, que ce soit sur le cœur même de la solution, ou au sein de son écosystème de modules additionnels et de thèmes graphiques, WordPress peut être considéré à juste titre comme une plateforme de site internet au sens large, utilisée par des sites très importants en termes de notoriété et de trafic – d’ailleurs, saviez-vous que le site d’actualités officiel de Star Wars utilisait WordPress ?

Aujourd’hui, l’utilisation de WordPress est sans cesse facilitée, la plupart des hébergeurs proposent même l’installation d’un site WordPress en un clic. Plus besoin de récupérer une archive et de l’installer sur votre serveur, votre prestataire d’hébergement se charge de tout … ou presque. Car s’il est désormais à la portée de tout un chacun d’installer un « blog » WordPress, il n’est pas pour autant aussi simple d’en faire un site web répondant à toutes les normes de qualité que l’on est en droit d’attendre à notre époque. C’est pour cela que la formation WordPress n’est pas à prendre à légère. Petit tour d’horizon de l’installation d’un site sous WordPress !

La mise en place initiale

Mettre en place un site WordPress digne de ce nom ne semblerait prendre que quelques minutes, le temps de deux ou trois clics pour installer et configurer les éléments de la base de données. Il est vrai que l’installation d’un site WordPress ne prend que quelques minutes, montre en main, et qu’au bout de ces quelques minutes vous pouvez commencer à rédiger vos premiers contenus. Pour autant, il ne s’agit là que de la première étape, la plus simple, avant de prétendre disposer d’un « vrai » site internet. Cependant, trois étapes essentielles restent à accomplir.

  1. La charte graphique : bien qu’étant fourni avec un thème de base tout à fait fonctionnel, WordPress ne prendra sa véritable dimension qu’avec un thème sélectionné par vous, selon vos besoins. En effet, une grande part des thèmes Worpress disponibles sont fortement connotés « blog » dans leur apparence, et il serait dommage de passer à côté de thèmes (premium, par exemple) spécialement conçus par leurs auteurs pour servir de portfolio, de site corporate, etc. Pensez bien à tester dans l’admin WordPress le côté responsive de votre site après l’installation d’un thème, car en fonction de vos manipulations vous pourriez avoir des surprises !
  2. Les modules additionnels : c’est l’autre point fort de la customisation de WordPress. Fort de plusieurs dizaines de milliers de modules, la plateforme open-source vous permet d’étendre les fonctionnalités de base pour véritablement transformer votre site selon vos besoins. Attention cependant aux conséquences d’installer « trop » de modules : d’une part vous risquerez d’impacter négativement les performances de chargement, mais de plus vous vous exposerez à davantage de failles de sécurité. Contentez-vous d’un module pour gérer le SEO, d’un module pour la sécurité (type Wordfence par exemple), d’un module de cache (pour les performances), et éventuellement des modules indispensables à vos spécificités.
  3. La sécurité : considéré par ses détracteurs comme une véritable passoire, WordPress souffre d’une mauvaise réputation de manière plutôt injustifiée. En effet, bien que WordPress bénéficie régulièrement de mises à jour pour subvenir à de réelles failles, il semble nécessaire de rappeler que quelques mesures de base vous permettront de rester à l’abri. Tout d’abord, créez des utilisateurs dont le nom et le mot de passe ne sont pas faciles à trouver pour un script malveillant (évitez « admin »), et veillez à déplacer et/ou protéger le répertoire d’administration du site (/wp-admin/). Ensuite, limitez les installations de thèmes et de modules « exotiques » ou dont vous n »avez pas vraiment besoin. Enfin, connectez-vous régulièrement à votre admin et assurez-vous que les modules sont toujours à jour (de nouvelles failles sont régulièrement trouvées).

Vers l’infini et au-delà (ou presque) !

Une fois votre site WordPress correctement paramétré et prêt à être mis en ligne, certains besoins spécifiques se feront peut-être sentir, et il est possible, bien que peu probable, qu’aucun module additionnel ou thème ne réponde totalement à ces nécessités. Pour autant, une fois installé, il semble difficilement concevable de justifier une nouvelle refonte, et changer de thème sur un site bien implanté peut s’avérer délicat, ne serait-ce qu’en termes d’image. Raison pour laquelle il vous sera peut-être nécessaire de développer vos propres modifications.

Mais si WordPress permet de façon simple de modifier n’importe quel fichier, et qu’il est tentant d’opérer des modifications « à la va-vite », il faut cependant apprendre à modifier WordPress de façon pérenne, c’est-à-dire sans toucher à son cœur, et donc plutôt en développant votre propre extension. Ce type de développement répond toutefois à des contraintes et des bonnes pratiques, Dans ce genre de situation, il est préférable de se faire accompagner par des développeurs expérimentés dans le milieu, ou de suivre une formation à l’utilisation avancée de WordPress si vous souhaitez internaliser ce type de compétence.

4 Commentaires

  1. Il est vrai que paramétrer correctement son site WordPress reste un véritable défi. Une seule modification à la va-vite et la notoriété du site peut être compromis. De plus, si c’est un nouveau site, le populariser implique une véritable stratégie et l’aspect du site joue en grande partie dans sa promotion. Merci pour ces précisions très utiles.

  2. Biend ‘accord avec cette facheuse tendance qui consiste à installer des centaines de plugin.. bonjours lors des mises à jours de thème… Cependant je recommanderais d’installer Yoast dès le départ pour permettre aux utilisateurs de bien rédiger dès le premier post, c’est bénéfique sur le long terme.

  3. Bonsoir Rodrigue ! On se « connaît » de Twitter et je viens de tomber sur ton blog en faisant ma veille quotidienne… À ma grande surprise ton article a le même titre que l’un de mes articles sur mon blog ( https://la-webeuse.com/debuter-avec-wordpress/ ), c’est comme ça que j’ai trouvé le tien. Toutefois, ton article est bien plus récent que le mien et j’ai l’impression qu’il est déjà mieux référencé… j’ai encore beaucoup de choses à apprendre, je crois ! Si tu as des conseils, je suis preneuse ! Bonne continuation ! Lycia

Réagis