Booster son CV en apprenant à conduire des engins de chantier.

0 3223
engins de chantier

Travailler dans le bâtiment ou dans le secteur des travaux publics offre de plus en plus de perspectives d’évolution d’emploi. De simple manœuvre en chantier, un ouvrier d’exécution a la possibilité de se former tout au long de sa carrière pour faire évoluer son poste, et surtout son salaire.

Les conducteurs d’engins, un emploi recherché.

Il existe une très grande variété d’engins de chantier, et autant de spécificités techniques liées au pilotage de ces derniers. Du chariot élévateur à la nacelle, ou de la grue à bras articulé à la pelleteuse, certains d’entre eux peuvent être d’une taille et d’une puissance exceptionnelle. Du fait du degré de technicité lié aux attributions du poste de conduite, les conducteurs d’engins sont des ouvriers professionnels. Leur rémunération est généralement plus élevée que celle des ouvriers classiques. En fonction des machines pilotées, ils peuvent prétendre à des primes de risques si elles sont particulièrement dangereuses ou s’ils travaillent en hauteur. Le salaire peut être variable selon les secteurs d’activités. Par exemple, les grutiers dockers gagnent généralement mieux leur vie que ceux qui sont employés dans le BTP, car ils bénéficient de primes au rendement.

Comment devenir conducteur d’engin de chantier ?

Il faut simplement passer les formations qualifiantes adaptées au poste en question. Un ouvrier peut tout aussi bien être spécialisé dans le pilotage d’un engin en particulier ou avoir un savoir-faire plus généraliste et manipuler plusieurs machines. Souvent, dans le domaine de la construction, un employé est susceptible de recevoir plusieurs formations de ce type pour adapter ses compétences à la nature du projet sur lequel il va travailler. Les formations CACES concernent aussi bien les engins de manutention que de travaux publics et de chantier.

Une évolution favorisée par la mise en place du compte personnel de formation (CPF).

Non seulement le CPF a permis à de nombreux demandeurs d’emploi de s’insérer à nouveau dans la vie active. Ils ont pu intégrer des postes plus stables en ayant pu bénéficier d’une formation à la conduite d’engin. Mais ce dispositif permet à tout ouvrier d’évoluer tout au long de sa carrière professionnelle. Aujourd’hui, les travailleurs doivent s’habituer à un marché dans lequel ils vont devoir changer souvent d’emploi. L’aide à l’optimisation des connaissances technique crée des perspectives d’évolution de compétences et de salaire au-delà de la simple notion d’ancienneté. Par ailleurs, pour libérer des postes, les séniors sont davantage sollicités pour la formation des apprentis.

Pas de commentaires