Créer son entreprise en quelques clics.

0 2626

Démarrer et gérer une entreprise peut s’avérer être un vrai parcours du combattant lorsque l’on s’attaque aux formalités administratives. Aujourd’hui, il existe des solutions qui facilitent cette étape cruciale.

Un acte réfléchi.

Créer son activité est le résultat d’un long processus de réflexion et de tests. D’abord, il a fallu établir une étude de marché et une analyse de son environnement économique, politique, social et écologique. De cette manière, on évalue la faisabilité de son idée. L’élaboration ensuite de son « business model » permet de développer son projet plus en détail. Bien définir son offre de produits ou de service, sa stratégie commerciale et marketing, son mode de gestion, sa communication. Le choix de la forme juridique de son entreprise sera tout aussi déterminant, tout comme le régime fiscal auquel on souhaite être assujetti. Enfin, il faut établir un prévisionnel d’activité en vue de contacter les organismes susceptibles de fournir les financements nécessaires au démarrage de son activité.

Ne plus se perdre dans les méandres de l’administration.

Aujourd’hui, il existe plusieurs solutions utiles pour créer rapidement son entreprise. Premièrement, gérer soi-même les étapes de la déclaration. Ces démarches ont été simplifiées ces dernières années grâce à la création d’un guichet unique, le centre de formalités des entreprises (CFE). Ces structures ont pour but de concentrer l’ensemble des formalités relatives à la demande d’immatriculation. Le CFE compétent dépendra de l’activité que l’on souhaite créer (URSAFF, CCI…). Néanmoins, ils n’effectuent pas toutes les démarches comme la domiciliation ou les contrats d’assurances et bancaires par exemple. Certains prestataires se sont spécialisés dans ce domaine et proposent une offre de service qui permet d’accompagnement et faciliter les démarches pour la création des sociétés.

Quelles démarches pour une création ?

Les démarches varient en fonction de la forme juridique de l’entreprise. D’abord, les déclarations, selon son domaine d’activité au répertoire SIRENE (INSEE), au registre du commerce et des sociétés, au répertoire des métiers ou au régime spécial des agents commerciaux par exemple. Avec son CFE, il faut entrer en contact avec les administrations et les organismes de protection sociale. Éventuellement, en cas d’enregistrement d’une société, il faut déposer des statuts rédigés de préférence par un professionnel, et répondre aux obligations de publication dans des registres officiels. Si vous créez une EIRL ou une SARL, il faut remplir une déclaration d’affectation de patrimoine. Dans les autres cas d’entreprises individuelles, il faudra faire une déclaration d’insaisissabilité de biens chez un notaire (sauf pour les résidences principales qui sont désormais protégées).

Pas de commentaires