Marre de la mauvaise conduite des livreurs.

0 642

Incivilités, refus de priorité, excès de vitesse, contresens, stationnements gênants, les chauffeurs-livreurs sont parfois obligés de se mettre en infraction pour assurer correctement et rapidement leur travail. Mais très souvent, l’on a l’impression que la route leur appartient et que c’est à nous de nous adapter à leur conduite. Le problème a pris une telle ampleur depuis quelques années, surtout dans la capitale et dans les grandes villes, qu’il a fallu trouver des solutions pour réduire ces écarts de comportement.

Le numéro de téléphone sur le véhicule.

Vous avez probablement dû voir ces derniers temps, un camion ou un scooter avec une inscription avec les coordonnées de l’entreprise, incitant les usagers de la route ou les piétons à dénoncer les mauvais comportements de leurs livreurs. Cette disposition est assez dissuasive, mais peut-on reprocher un écart de conduite à un employer sur les allégations d’un inconnu ?

Le logiciel de gestionnaire de flotte.

Des solutions informatiques ont été développées pour permettre aux entreprises qui ont un grand parc automobile de livraison, ou les sociétés de transport de personnes de contrôler et de rentabiliser les déplacements de leurs véhicules. Grâce aux logiciels de gestion de flotte, vous pouvez surveiller le comportement de vos conducteurs en temps réel, à l’aide d’un système d’identification. L’employé peut être suivi sans se soucier du type de véhicule qu’il utilise. Le rapport d’activité permet de contrôler les trajets empruntés par vos livreurs et de vérifier s’ils correspondent bien à ceux qui ont été préconisés voire de prévenir les abus à l’achat de carburant.

Surveiller le respect du Code de la route.

Certains logiciels de suivi de véhicules incluent la technologie de traçage GPS. L’interface vous avertit en temps réel des infractions au Code de la route commises par les conducteurs. Le programme repérera par exemple le non-respect d’un sens interdit, les excès de vitesse les conduites agressives ou dangereuses. Couplés avec le système d’identification, ils permettent d’imputer directement  aux chauffeurs les contraventions liées aux excès de vitesse.

Les disques chronotachygraphes.

Ils sont utilisés dans le secteur des transports routiers de marchandise et de personnes. Les chauffeurs doivent insérer un disque de papier dans une machine située à l’avant du véhicule. L’appareil va enregistrer différentes données relatives à la conduite. Depuis 2006, l’installation d’une version numérique est devenue obligatoire. Il peut être lu grâce à un logiciel spécial et peut faire l’objet d’un contrôle de police spontané. Le conducteur est obligé de présenter son disque. Les infractions les plus courantes concernent souvent la vitesse ou le non-respect des temps de repos.

Pas de commentaires

Réagis