Mise à jour Google Pingouin 2.0 après le 15 août.

15 1092

Une conférence a eu lieu entre Matt Cutts et nombre de SEO, le but de cette conférence, parler de la mise à jour Google pingouin 2.0 qui va avoir lieu sous peu.

Beaucoup espèrent voir leurs sites sortir de la pénalité, mais il n’en est rien.

Depuis le 25 avril, date de la version 1.0, nous n’avons caressé l’espoir de voir du changement qu’une seule fois, avec la mise à jour de Pingouin 1.1 le 26 mai.

Mise à jour Google pingouin 2.0

Matt Cutts a signalé aux référenceurs que la question sur la date de sortie de la mise à jour pingouin 2.0 n’était pas la bienvenue, nous ne saurons donc pas quand elle aura lieu.

Apparemment les ingénieurs de Google ont travaillé dur sur ce projet, moi pour être honnête je croise les doigts pour que les sites sur optimisés, et de façon assez dark soient enfoncés.

Car je constate sur la toile que beaucoup se donnent du mal, de façon naturelle, et ne sont pas positionnés à leur juste valeur. À l’inverse, comme je le signale dans d’autres post, certains sites passent 1er alors qu’il n’ont même plus leurs infos à jour.

Qu’espérez vous de cette futur mise à jour Google pingouin 2.0 ?

15 Commentaires

  1. Salut Rodrigue,

    A vraie dire, je ne réalise pas trop bien.

    N’ayant pas un blog « marchand » et ne privilégiant que le contenu rédactionnel (encore qu’avec un vocabulaire peu enclin à augmenter mon référencement) et si j’ai bien compris le système, je ne devrais pas être pénalisé que du contraire.

    Donc j’espère pouvoir n’en attendre que du bien?

    @+
    Christian.

  2. Si on ne sait pas encore exactement quand sera opérée cette nouvelle mise à jour, on peut dors et déjà être sûr d’une chose : elle va impacter un volume de sites beaucoup plus conséquent que la première version. Plus que jamais les référenceurs vont donc devoir faire attention où ils vont dénicher leurs backlinks, sans ils risquent fortement d’en payer le prix fort. En attendant la suite…

  3. Bonjour,

    pour ma part, nous faisons du SEO que pour certains de nos clients, et du SEO très très clean.
    Aucun débordement, une grande partie est axée sur le contenu, et bien souvent on le fait rédiger par le client lui-même, pour les sensibiliser aussi.
    Exemple avec une agence immobilière à Nice promenade pour qui nous avons demandé de prendre la plume afin de rédiger des descriptifs sur ses activités et sur ses secteurs géographiques, et ce aussi en anglais.
    Pas de black hat et autres méthodes saugrenues, donc finalement je pense que ces nouveaux sont une bonne chose et un bon refresh de l’index Google ne fera pas de mal.

  4. Hello,

    je n’ai toujours pas compris l’effet pingouin 1.0 alors le 2…
    à part un petit effet sur la suroptim on et off site.
    Quid des centaines de millions de dollars, des grosses boites seo qui utilisent le black ?
    A la trappe les scrape, sen, lfe et j’en passe ?
    Franchement ça serait bien, ça serait plus simple !
    Que du gentil white, que du rédactionnel, on se fera des politesse, on se fera des bisous car pingouin il est pour la paix et pour l’égalité…J’en doute.
    C’est encore les petits qui vont manger, les tpe qui font des crédits pour se payer leurs sites.
    Les petits référenceurs qui passent leurs journées entières à ref pour qlq centaines d’euros sur des annuaires et cp et qui seront incapables d’expliquer à leurs clients l’effet des animaux de gg.
    C’est cool, les téléphones vont chauffer, ça va rapprocher les gens :)

    • Franchement, des TPE qui font des crédits pour se payer leur, il faut qu’on m’explique!
      Arrêter de vous faire arnaquer par ces margoulins qui vous font de la merde et vous la vendent hors de prix.
      Quant aux référenceurs qui passent leurs journées sur des annuaires et CP, ils sont totalement « has been », car ces 2 stratégies de référencement ne sont absolument plus bonnes:
      – Google a décidé de faire la chasse aux sites de CP.
      – Google prend de moins en moins en compte les liens provenant des annuaires, surtout lorsque ceux-ci ne sont que de purs annuaires, généralistes qui plus est!
      Et sincèrement, oseriez-vous prétendre pouvoir écrire 100 descriptions assez différentes d’1 même site pour qu’elles ne soient pas considérées comme du duplicate content?

    • On est d’accord, mais les tpe font majoritairement des crédits pour monter leurs sites,
      les auto entrepreneurs etc.
      Regarde toutes les boutiques en ligne sur le net, fabriquées sous prestashop, très très souvent derrière ce sont des gens qui font du dropshipping ou qui misent gros sur un stock, mais qui font des crédits pour leurs sites.
      Ce sont pour beaucoup des gens en reconversion ou qui sortent d’echecs pros.
      Ensuite il prennent du ref chez la boite locale et y’a pas, 80% des vendeurs de ref n’y connaissent pas grand chose, c’est aussi une réalité, à part cp, blog, annuaires et forums, ils sont largués complet.
      Je le constate sur les forums de ref également depuis des années.
      Un gros pourcentage de webmasters/dev vendent du référencement sur leurs sites, pensant que le ref est limité à ce que je viens d’énoncer et surtout que c’est de l’argent rapide à entrer.
      C’est une réalité.
      Mais qui peut leur en vouloir ?
      Il galère comme tout le monde.

    • Si tu veux, je peux m’occuper d’1 de tes 2 sirènes! Lol

      Plaisanterie à part, j’imagine mal 1 banque prêter à 1 autoentrepreneur en reconversion suite à 1 échec professionnel, surtout pour la réalisation d’1 site internet!
      Franchement, emprunter pour financer 1 site qui fait du dropshipping, il faut vraiment ne pas avoir de connaissances en gestion quand on connait les faibles marges dégagées par ce genre d’activité.
      En effet, dans le dropshipping, ce sont les fournisseurs qui sont bien souvent les grands gagnants, car ils vous laissent la partie la plus compliquée du travail: le référencement qui va vous prendre la moitié de votre temps si vous voulez espérer vendre quelque peu dans la jungle de ceux qui feront comme vous!
      Alors, je ne vois pas bien l’intérêt de se lancer dans ce genre d’activité si vous ne créez pas votre site vous-même et surtout si vous déléguez le référencement, qui vous mangera toute votre marge et bien plus.
      Une bonne fois pour toutes, il faut dire les choses comme elles sont:
      – le e-commerce est 1 métier à part entière.
      – le e-commerce est plus prenant qu’1 boutique physique.
      – le e-commerce, c’est 30 à 50 % de son temps à faire du référencement selon son antériorité et surtout selon son domaine d’activité.
      – il ne faut surtout pas chercher à gagner sa vie sur les marchés trustés par des grands groupes (chaussure, électroménager, Ebay, Le Bon Coin, …etc…), car c’est le pot de terre contre le pot de fer: au mieux vous ramassez les miettes, mais quel intérêt et au pire, vous êtes morts d’avance!
      – il faut se spécialiser au maximum: moins de concurrence = plus de chances de réussir et moins de travail!
      – en bref, ce n’est absolument pas pour les amateurs.

    • 100% d’accord avec toi
      Dernièrement j’ai vu une voisine perdre 8000 euros.
      elle cotorep monte un dossier accepté par l’agefiph, pret accordé pour un site de vente de lingerie !!!
      le domaine complètement blindé !
      le site: une arnaque, web agency ayant pignon sur rue dans ma ville leur a fait payer 7000 euros pour une daube sans nom, un oscommerce modifié. elle a fermé au bout d’un an car zero ventes…là elle rembourse.

    • Certainement que comme beaucoup, elle a cru qu’il lui suffisait d’avoir 1 site internet et roule Mimile, il n’y a plus qu’à attendre que les millions tombent tous les jours sur le compte en banque!
      Je suis webmaster et je reçoit régulièrement des demandes pour des sites e-commerce.
      Tu me croiras si tu veux, mais si la personne n’est pas consciente du travail qui l’attend et si je ne suis pas certain que ce n’est pas quelqu’un de plus qui est persuadé que c’est facile et qu’il n’y a pratiquement rien à faire, alors je refuse le travail!
      Pourquoi? Pas forcément mon côté St Bernard, quoique, mais parce qu’il en va de ma crédibilité!
      En effet, il y a fort à parier que les projets que je refuse iront droit dans le mur. Or, qui on accusera en premier si ça ne marche pas? Je te le mets dans le mille: le webmaster, c’est-à-dire moi!

    • @Bruno:
      Je ne suis pas d’accord concernant le dropshipping, ne sous estime pas ce système.

      Je te dit ça en connaissance de cause, ça fait 6 ans que je suis dedans avec des boutiques et c’est un très bon moyen de faire de l’argent.

      Aujourd’hui je fais parti de ceux qui font des sites pour dropshipper, j’offre même le fournisseur, ainsi que son catalogue produit (45.000 références) avec de quoi nourrir n’importe quel projet.

      En revanche je suis d’accord pour les banques, j’ai du faire un crédit de 15.000€ suite à un client qui n’a pas payer sa commande, et heureusement que j’avais un garant solide à l’époque (2007) car sinon j’étais sur la paille. Résultat j’ai remboursé l’emprunt en quelques mois, et le banquier me fait confiance depuis.

    • Salut Rodrigue,

      Je me suis peut-être mal exprimé, car mon but n’était pas de déconseiller le dropshipping.
      Ma position est simplement la suivante: si on souhaite aller sur ce créneau, il ne faut pas se lancer dans des investissements importants, car d’après ce que j’ai pu voir, les marges sont moins importantes et la concurrence peut être rude (il n’y a pas d’exclusivité).
      Alors de là à s’endetter, je trouve cela suicidaire.
      Pour conclure, je reste persuadé que dans ce domaine, il faut faire 1 maximum soi-même, surtout pour ce qui est du référencement, sinon le risque est trop important et la rentabilité risque de ne pas être au rendez-vous.
      Cette analyse te semble-t-elle plus juste?

Réagis