Et si le les pages web fonctionnaient comme une machine de Carnot ?

7 1765

En complément de l’article sur le calcul de la valeur des liens et du PageRank, très concret (lien en fin de billet), je vous propose ici une petite réflexion sur une modélisation possible du PageRank et des pages web.

Le PageRank du web est une énergie, une page web est un moteur.

C’est bon, vous êtes encore là ?

Plus exactement, le PageRank est l’énergie qu’a donnée Google au web tout entier…

Faisons un (tout petit) peu de thermodynamisme (simple)…
Vous verrez que le PageRank a des points communs avec l’énergie et les principes de la thermodynamique.

L’univers a une énergie considérable, mais qui est fixe.

Rappel très bref et simple à comprendre :

L’énergie se transforme, change de nature, mais a toujours la même valeur au global.

Il y a deux façons de transformer l’énergie :
– en travail
– en chaleur

Ce sont les deux formes que l’on connait, et que nous, humains, savons à peu près exploiter.

Le travail :
La transformation qui est faite de l’énergie est un mouvement. Par exemple, un moteur va produire un mouvement. Ce mouvement est donc résultat de la transformation faite de l’énergie (on brûle du pétrole, ça explose et ça remue des pistons, etc.).

La chaleur :
Un moteur chauffe, toute l’énergie ne passe pas dans le mouvement, une grande partie se transforme en chaleur.

Avantages/inconvénients :

  • Une fois transformée en chaleur, l’énergie n’est plus retransformable, elle est là dans le système, mais non disponible pour une nouvelle transformation.
  • La transformation en travail permet par contre à l’énergie d’être de nouveau transformée.

Note : un moteur à explosion, et plus généralement les machines de Carnot, transforme l’énergie en partie en chaleur et en partie en travail.
Le rendement est alors la part d’énergie transformée en travail sur l’ensemble de l’énergie transformée.
Pour être concis : la chaleur, c’est de la perte sèche. En plus, il faut apporter une source froide pour refroidir le moteur ! Donc, plus il y a de mouvement vs chaleur, mieux c’est.

Si on y réfléchit un peu, à force d’être transformée en partie en chaleur (non réutilisable) et en partie seulement en travail (réutilisable), il arrivera un moment où toute l’énergie se retrouvera transformée en chaleur… et on ne pourra plus rien utiliser ! (rassurez-vous, vous et vos enfants serez morts depuis très très très longtemps).

On nomme cela « la faillite entropique ».

Et le PageRank alors ?

« Mais pourquoi tu nous fais un cours de physique-thermodynamique pour les nuls, je croyais qu’on allait parler de PageRank, moi… »
« J’y viens… »

Google a défini que la moyenne de l’ensemble du PageRank du web valait 1.
Via des liens, et d’autres signaux, ce PageRank circule sur le web, de site en site.
Nous n’avons pas d’augmentation du PageRank global du web, sa valeur est fixe, comme pour l’énergie.

Et si une page web était une machine de Carnot ?

Un moteur en quelque sorte. On verrait alors les liens internes comme de l’énergie transformée en chaleur, alors que les liens sortants seraient considérés comme du travail (du point de vue du site externe s’entend).

Du coup, les formules du rendement fonctionnent également…
rendement = (NB liens sortants) / (NB liens totaux)

La seule et unique différence serait qu’un webmaster peut toujours changer le nombre de liens sur sa page… pour le reste, l’analogie est troublante.

Note : une centrale nucléaire peut aussi être une machine de Carnot….

Maintenant, imaginons que votre page, à vous, reçoive des liens provenant d’autres sites, on a vu que cette énergie était sous forme de travail, donc, réutilisable.

D’une certaine façon, vous recevez l’énergie que vous donnent les autres, sous forme de travail, pour que vos pages se placent bien dans Google et qu’elles puissent à nouveau servir à d’autres…

Le travail engendre un mouvement, mais ça va dans quelle direction ?

Imaginons encore que, plutôt que de vous donner bêtement du travail, donc juste du « mouvement en boite », les pages vous aient aussi envoyé une direction, une orientation pour ce mouvement… cela ne vous rappelle rien ?
-> Moi, cela me rappelle les ancres qui sont sur les liens…

Bon, ben on voit que c’est l’été, c’est comme les moteurs, ça chauffe ! ;-)

Voir ici pour l’article sur les Arithmétiques des liens et PageRank (la faute sur Arithmétique est faite exprès pour suivre l’article sur le web ;-)

Christian est au départ développeur de logiciels. Avant les années 2002, il développait principalement des cédéroms et a été notamment primé par la FNAC (Flèche d’Or en 2000 pour « Le Psy, c’est vous », un cédérom qui « psychanalysait » ses utilisateurs… et pourtant très bien accueilli par les milieux médicaux à l’époque. Ce cédérom a aussi été une des plus grosses ventes de la FNAC). Google +

7 Commentaires

  1. Merci pour ce cours de physique. J’ai bien apprécié l’analogie évoquée. J’ai saisi la place de l’énergie et du travail pour cette analogie mais où se situe la chaleur dans tout ça?

  2. C’est pas idiot comme théorie, mais le web étant en constante expansion, cela voudrai dire que le pagerank de tous les sites tendra à baisser ( le 1 sera donc divisé par plus de sites ) non ? on arrivera donc a terme a des pages ranks ridicules sur la plupart des sites.

  3. Voilà une nouvelle théorie que je ne connaissais absolument pas en matière de PR, et que je vais peaufiner un peu. Merci pour l’explication !

  4. @Mima
    La chaleur est ce que la page émettrice garde pour elle ;-)

    @Lea :
    Le PR moyen de 1 est une moyenne, pas une somme. Si on prend la valeur normalisée, le PR reste bien à 1; par contre, l’entropie augmente de façon fulgurante, comme en thermo.

  5. Comparaison intéressante, en fait tout dépend de quel genre de site tu vas parler. Ton cas est plus dédié à un annuaire ou CP où le travail est de proposer du jus aux autres sites, alors que pour les mainsites, ce sera plutôt l’inverse, la chaleur sera les liens externes et le travail les liens internes ;)

  6. J’ai plutôt bien compris ton analogie entre le Page Rank et la thermodynamique alors que j’étais nulle en physique ;). J’approuve totalement la remarque de Shelko dans le cas d’un site e-commerce. Il a devancé mon commentaire ;)

  7. beau rapprochement. J’avoue que ça m’a permis de comprendre à la fois thermo-dynamisme et le PR mais est-ce que le PR joue encore un rôle significatif dans le referencement?

Réagis