WordPress : Migration mutualisé vers dédié

7 2108

Après une bonne installation WordPress, on passe aux choses sérieuses, cette année je vous le disais je m’attaque à l’optimisation de mon site, pour son référencement, et surtout pour le confort d’utilisation que vous pourrez en tirer.

Aujourd’hui (ou plutôt cette nuit, j’en ai encore les yeux collés) nous allons voir comment migrer son site WordPress sans pépins, enfin presque ^^

Migrer WordPress vers un dédié

Alors avant toute chose nous allons voir pourquoi migrer, vers quoi migrer, et les avantages d’une migration. En effet quelles ont été les raisons de mon choix, à partir de combien de visiteurs « devons » nous migrer notre site, et surtout pourquoi avez vous intérêt à dépenser du fric pour vos lecteurs !

Dans un premier temps, parlons de la migration…

Pourquoi migrer son site WordPress mutualisé

Les raisons sont diverses :

  • Configuration de VOTRE serveur
  • Optimisation complète possible
  • Augmentation de la capacité de la base de données
  • Possibilité d’installation d’extensions perso
  • Possibilité d’accueillir de plus nombreuses requêtes simultanées
  • Donc accueil de plus de visiteurs possible
  • Accélération de votre site

Bon le dernier point, tout dépendra de vos réglages, car si vous avez un mutualisé bien optimisé avec peu de visiteurs, autant vous dire que se sera bien suffisant.

Ancienne configuration serveur pour WordPress

Avant le déménagement de Cree1site, celui ci bénéficiait d’un hébergement standard Mutualisé, et d’une des bases de données de mon SQL privé.

C’était amplement suffisant pour le début et jusqu’à 500 visiteurs/jours, mais je veux me donner les moyens de bien chouchouter mon bébé, je l’ai donc changé d’école.

Nouvelle configuration serveur dédiée pour WordPress

Il existe plusieurs solutions, difficile de s’y retrouver, autant pour mes boutiques en ligne un SP est de rigueur, mais que choisir pour un site sous WordPress ?

Et bien le plus simple, car WordPress est beaucoup (voir énormément) moins gourmand qu’un Magento.

Je me suis intéressé à Kimsufi (oui oui c’est son nom) du grand OVH, couplé à un Plesk pour sa facilité d’utilisation. Je précise que je ne suis pas un grand manipulateur de serveur donc il me faut du simple !

Alors Plesk, c’est ce qui va vous permettre de configurer votre serveur :

  • Achat de domaine – configuration
  • Création d’espace Web
  • Création de base de données

On s’arrête là, c’est suffisant pour ce qu’on a besoin, maintenant on va migrer… Ne vous en faites pas on reviendra sur la location de votre Kimsufi plus tard.

[mutualisé] Sauvegarder WordPress avant migration

Pour éviter toutes manipulations chez votre registar (OVH ou autre) et sur votre FTP, j’ai ma solution, elle va vous prendre … 5 min et depuis votre administration WordPress uniquement.

Avant de migrer votre site WordPress vers votre serveur dédié, il va falloir :

  • Exporter votre base de données
  • Exporter vos fichiers depuis le FTP

Pourquoi sauvegarder le FTP WordPress ?

Dans votre FTP, se situe toute votre installation WordPress (et aussi le fichier wp-config.php <= on y reviendra sur celui là d’ailleurs).

  1. Vos fichiers plugins
  2. Vos thèmes
  3. Votre configuration et personnalisation design (fichiers .css)
  4. Vos fichiers photos – médias Uploadés sur vos articles
  5. Etc …

Pourquoi sauvegarder la base de données WordPress ?

Dans votre base de données, se situe tout votre contenu (c’est le plus important et il ne faut pas la perdre).

  1. Vos articles
  2. Vos lecteurs enregistrés
  3. Vos réglages
  4. Vos META données
  5. Vos mots clés
  6. Etc …

Vous l’aurez compris, base de données et contenu du FTP seront donc OBLIGATOIRE pour migrer votre site. Mais alors comment exporter les deux aussi facilement, comme je vous l’annonce plus haut ? Pour cela, téléchargez ce plugin de Backup BackWPup (celui que je présente tout en bas de l’article).

[mutualisé] Exporter le FTP et la Base de données

Rien de plus simple, une fois le plugin installé, cliquez sur « Add job » et remplissez ceci pur la config :

backwpup

sauvegarder et cliquer sur « To: FTP »

backwpup-2

Vous devrez ensuite retourner sur « BackWPup => Dashboard » et lancer la sauvegarde manuelle :

backwpup-3

Voilà la machine est lancée, votre sauvegarde est bientôt prête sur votre FTP (profitez en pour découvrir les autres options du plugin, à savoir la sauvegarde périodique vers Dropbox pour restaurer en cas de piratage).

Voilà à quoi ressemble le dossier où se trouve les fichiers .zip de mes sauvegardes :

backwpup-4

Dézippé votre archives .Zip et vous obtiendrez la réplique de votre FTP WordPress, contenant votre sauvegarde de base de données.

backwpup-5

Dans l’exemple, la base de données est dans le fichier compressé : cree1site.sql.gz

Nous voilà maintenant avec un export FTP complet, et un export base de données complet.

[dédié] Préparer votre serveur « Kimsufi »

Avant de balancer votre ftp, et votre base de données sur votre serveur dédié, il va falloir le préparer, attention je ne dit pas l’optimiser, juste le préparer. Commandez votre serveur dédié Kimsufi avec une licence Plesk, vous recevrez par eMail les accès à votre serveur, une fois connecté, configurons votre domaine.

 

[note color= »#073eee »]Je vous rassure, à ce stade du tutoriel, aucune influence sur votre site actif, nous sommes ici en train de configurer le dédié, pendant que le mutualisé fait encore son travail, car le nom de domaine pointe toujours vers le mutualisé.[/note]

Mise en place du domaine sur plesk

Plesk, c’est simple, et ça vous évite des heures de galère à écrire des lignes de commandes en ssh.

Voici à quoi ressemble l’interface :

plesk

Sur cette interface, cliquez sur l’onglet « Espaces Web ».

– Ajouter un espace web

plesk-2

Voilà votre site configuré sur un hébergement FTP

Importer votre FTP dans votre espace Web

Cliquez maintenant pour Switcher sur votre espace Web afin de lui créer une base de données à laquelle on viendra importer vos tables précédemment exportées.

plesk-3

Maintenant cliquez sur l’onglet Sites web & Domaines.

Tout en bas on vois que votre domaine pointe dans le FTP de votre serveur dédié, directement sur le dossier « httpdocs », c’est là dedans que vous mettrez votre contenu FTP rentrez sur Filezilla les identifiants créés plus haut (espace web), et voici en image vos dossiers :

plesk-4

Prenez votre sauvegarde FTP, et faites glisser vos dossiers dans « httpdocs » :

plesk-5

Maintenant, si vous avez mis vos dossiers dans le FTP, votre domaine va pointer directement sur votre installation.

[note color= »#073eee »]Je vous rassure, à ce stade du tutoriel, aucune influence sur votre site, car votre nom de domaine pointe toujours vers le mutualisé. [/note]

[dédié] Création de la base de données

Retournez dans « Sites web & Domaines » puis dans « Bases de données ».

Nous allons maintenant créer la base de données, si possible, avec le même nom que celle du mutualisé.

Ensuite, l’utilisateur, devra lui aussi être (de préférence) le même que sur la base de données du mutualisé, idem pour le mot de passe.

Import les tables de la base de données du mutualisé

Une fois la base créée, cliquez sur « Admin Web » pour vous rendre sur phpmyadmin et y importer votre sauvegarde sql de la base de données exportée du mutualisé.

Cliquez sur « Importer »

phpmyadmin

Ensuite, dans « parcourir », allez chercher le fichier compressé que vous devriez avoir mis de côté tout à l’heure.

Sélectionnez le et cliquez sur « Exécuter ».

Un peu d’attente, et votre base sera importée.

Récap des étapes de migration mutualisé – dédié

  • Export FTP ok
  • Export Base de données ok
  • Activation du serveur dédié et Plesk ok
  • Ajout du domaine sur le dédié ok
  • Ajout de l’espace web sur le dédié ok
  • Import FTP ok
  • Créer la base de données ok
  • Importer les tables ok

Bon j’ai une bonne nouvelle, c’est presque fini.

Il nous reste encore une étape.

  • Faire pointer les DNS de votre mutualisé vers votre dédié

[Mutualisé => Dédié] Modifier les DNS

Bon on sort de Plesk, on ouvre OVH.com et on se rend sur son manager.

Une fois dans le manager, on sélectionne le domaine qui devra pointer sur le serveur dédié, celui qui je le rappel pour le moment pointe toujours vers les DNS du mutualisé..

ovh-dns

 

On se rend ensuite dans « Domaine & DNS », puis, dans « serveurs dns » on modifie nds100.ovh.net et ds100.ovh.net (dans l’exemple) par ses DNS serveur, dans l’exemple :

ovh-dns-2

On attends maintenant que les DNS se propagent, ça peut prendre 24h voir + et votre site va pointer vers votre serveur dédié.

J’espère que vous n’avez pas rencontré de problème.

[note color= »#febab4″]En cas de problème : Vérifier votre fichier wp-config.php si vous avez ceci en DB_HOST => define(‘DB_HOST’, ‘localhost‘); [/note]

 Le prix de ce serveur dédié ?

Avec la licence Plesk : une vingtaine d’euros par mois

Et vous, auriez vous prix un dédié pour votre WordPress ?

7 Commentaires

  1. Sympa ce pas à pas malgré le grand nombre de fautes dues à l’heure tardive ^^ En vous lisant cela n’a pas l’air compliqué alors pourquoi ne pas tester ? :)

  2. Tuto sacrément complet, beau travail.
    Je rajouterais une étape intermédiaire pour valider l’export de la BDD : tester en local sur des solutions comme Instant wordpress (tuto dispo ici : http://www.jeromeweb.net/wordpress/7923-install-wordpress-local)
    Le problème sur du mutualisé quand tu as de grosses BDD c’est que la création du dump peut tomber en timeout, sans forcément s’en rendre compte. Tu te retrouves avec des tables manquantes ou des tables corrompues dans tous les sens.
    Avec cette étape ça permet de vérifier l’intégrité avant de tester sur la nouvelle prod

  3. Bonjour,

    j’ai effectué l’opération pour modifier les DNS et rien n’y fait, taper l’adresse de mon site renvoie toujours sur le serveur dédié.
    Dois je installer un serveur DNS bind9 sur mon serveur dédié ?

Réagis